Liste Des victimes animales

Photo à titre inducatif

Un homme blessé et un cheval de mort au cours des exercices d'entrainement au Stampete de Calgary

08 juillet 2014 

Un conducteur de chariots bâchés s'est blessé et un cheval est mort à la suite de deux incidents distincts au cours des exercices d'entraînement au Stampede de Calgary. Tim Haroldson, qui roulait comme un passager, a été éjecté de la voiture et transporté à l'hôpital par ambulance. Il est un pilote de chariots bâchés, mais le wagon a été entraîné par Jerry Bremner, qui n'a pas été blessé. «Nous espérons le meilleur pour Tim", a déclaré Paul Rosenberg, un porte-parole du Stampede de Calgary dans un communiqué.

 

Les responsables du Stampede examinent l'incident. Également au cours de l'entraînement matinal, un cheval de wagon appartenant à Reg Johnstone s'est effondré et est mort après avoir terminé la course. "Le cheval était un pur-sang de 12 ans du nom de Denny, qui avait été détenue par Johnstone depuis environ cinq ans. Elle a été acquise par un autre conducteur de chariots bâchés après sa première carrière comme cheval de course dans la région de Vancouver. Une autopsie sera effectuée sur le cheval pour déterminer la cause de la mort.

http://news.ca.msn.com/top-stories/stampede-chuckwagon-incidents-result-in-hurt-man-dead-horse-1

Un boeuf à dû être euthanasié

Dave Waddell/CBC
Dave Waddell/CBC
12 juillet 2014
Voici encore un évènement tragique, un de plus, survenu au rodéo de Calgary il y a quelques jours. Cette fois-ci, l'animal, un boeuf, a dû être euthanasié sur la piste suite à une blessure traumatique non traitable, d'après le vétérinaire.
 

Jean-Jacques Kona-Boun  Vétérinaire
Ce qui est révoltant, en plus des mauvais traitements infligés aux animaux pour le seul plaisir des spectateurs et des participants, c'est l'hypocrisie méphitique des "cow boys" et des organisateurs, qui prennent avec assurance un discours ...se voulant empathique et soucieux du bien-être des animaux utilisés comme jouets, en disant que toutes les précautions sont prises afin d'éviter les blessures, que les règlements sont rendus plus stricts suite aux nombreux accidents survenus dans le passés (...et apparemment encore maintenant, malgré ces "amendements"!) et que les compétiteurs doivent éviter certaines manœuvres s'ils pensent qu'elles peuvent causer ou aggraver des blessures aux animaux poursuivis, etc, etc. Mais au lieu de s'entourer de règlements essayant de limiter les blessures inévitables infligées dans le cadre de cette activité où la brutalité est inhérente, pourquoi ne pas tout simplement ABOLIR cette activité violente et primitive! Certains hypocrites tentent de se justifier et de se donner de la crédibilité en "médicalisant" ce genre de manipulations, sous prétexte qu'elles sont régulièrement utilisés sur le terrain pour immobiliser les animaux afin de leur prodiguer des soins médicaux. Cet argument est aussi grotesque que fallacieux: indépendamment du fait que l'on soit en désaccord avec l'élevage pour la production animale, ce qui constitue un autre débat, il n'est pas difficile de réaliser que l'on n'est pas ici dans le ranch mais dans une activité de loisir et que ces animaux n'ont nullement besoin de soins médicaux pour être ainsi poursuivis et plaqués au sol...sauf quand ils doivent être euthanasiés suite à leurs blessures incurables, bien sûr!!! De manière ironique, les organisateurs ont déclaré que suite à cet accident, ils allaient revoir méticuleusement le déroulement des activités afin de déterminer s'il n'y aurait pas certains facteurs ayant contribué à cet accident fatal et qui auraient pu être évités! Bien sûr qu'il y a UN facteur contribuant et qui pourrait être évité: le rodéo lui-même!
Photo à titre indicatif
Un bouvillon du rodéo du Stampede de Calgary est euthanasié
Juillet 2013
Un bouvillon, gravement blessé au cou lors d'une compétition de rodéo au Stampede de Calgary, a été euthanasié.
 
Le bouvillon mort n'a pas pu se relever après que sa tête et son cou eurent été tordus pour le jeter au sol dans le cadre de la compétition
 
L'incident est survenu devant des milliers de spectateurs lors de la dernière ronde de la compétition de terrassement du bouvillon. Le cowboy qui compétitionnait, Zane Hankel, a tout de suite demandé de l'aide lorsqu'il a remarqué que l'animal n'arrivait pas à se relever.

Le jeune boeuf a été placé sur une civière et les trois vétérinaires présents sur les lieux ont conclu que sa blessure était inguérissable puisqu'il était, entre autres, entièrement paralysé.

L'organisation du Stampede de Calgary a affirmé, par voie de communiqué, que tout semblait bien se dérouler lors de la compétition. L'organisation a toutefois noté qu'un groupe indépendant de spécialistes de l'élevage revisionnera la vidéo de l'événement afin de tenter de déterminer ce qui aurait mené à l'incident. Plus de 1000 bouvillons ont pris part à cette compétition au cours de la dernière décennie.

La Vancouver Humane Society a réclamé la suspension de la compétition de terrassement de bouvillon après avoir appris que l'animal était mort. Ce groupe de protection d'animaux critique depuis longtemps les rodéos du Stampede de Calgary.
http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2013/07/11/002-bouvillon-euthanasie-rodeo-stampede-calgary.shtml

 

Photo à titre indicatif
Stampede de Calgary : un cheval meurt lors d'une course de chariots
2013
Un cheval est mort à la suite d'une course de chariots vendredi soir, au Stampede de Calgary.  La porte-parole de l'événement Bonni Clark a fait savoir samedi qu'une autopsie serait pratiquée sur l'animal.
Par voie de communiqué, elle a expliqué que le cheval, nommé Hughey, retournait vers l'intérieur du circuit lors de la quatrième manche des courses lorsqu'il s'est effondré.  Elle a ajouté qu'un vétérinaire était sur place et que de dernier avait déterminé que le cheval, vieux de 12 ans, était mort sur le coup. 

Selon la porte-parole, l'animal n'a pas été impliqué dans une collision et il n'y avait aucun signe de blessure.

Plus tôt cette semaine, un bouvillon participant au Stampede avait dû être euthanasié en raison d'une grave blessure au cou subie lors d'un rodéo.

Compétitions controversées

Six chevaux sont morts lors de l'édition du Stampede de 2010. L'année suivante, le Stampede a adopté de nouvelles règles pour les rodéos et les courses de chariots afin d'offrir plus de protection autant aux humains qu'aux animaux.

Or trois autres chevaux sont morts lors du 100e Stampede, en 2012. Leur santé devait pourtant être surveillée de près par un vétérinaire de Calgary.

Le décès de vendredi a poussé la Vancouver Humane Society à réitérer ses appels à la suspension des courses de chariots au Stampede. L'organisme dit vouloir qu'« un groupe d'experts indépendants examine l'événement pour déterminer si des mesures peuvent être adoptées pour le rendre sécuritaire ».

Mme Clark a assuré que Hughey avait reçu l'autorisation de concourir avant la course, et que tous ses signes vitaux étaient normaux.

« Nous reconnaissons que la mort d'un cheval lors d'un événement public puisse être dérangeante pour certaines personnes. »
— Bonni Clark, porte-parole du Stampede de Calgary

Quant au bouvillon mort plus tôt cette semaine, celui-ci n'a pas pu se relever après que sa tête et son cou eurent été tordus pour le jeter au sol dans le cadre de la compétition. Trois vétérinaires présents sur place ont pris la décision de l'euthanasier.
http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2013/07/14/001-cheval-mort-course-de-chariots-stampede-calgary.shtml

 

Trois autres chevaux sont morts lors du 100e Stampede, en 2012
Stampede de Calgary : mort de trois chevaux
La rupture d'un anévrisme de l'aorte près du rein a causé l'effondrement du cheval du coureur Chad Harden jeudi lors d'une course de chariot du Stampede de Calgary, a affirmé le porte-parole de l'événement, Doug Fraser.

Trois chevaux sont morts et un autre a été grièvement blessé lors de l'incident.

Un des chevaux de l'équipe de M. Harden s'est effondré en piste et s'est éteint peu de temps après. Dans sa chute, il a entraîné deux autres chevaux avec lui. Ces derniers ont dû être euthanasiés, a confirmé Doug Fraser.

« Le cheval de gauche, celui qui s'est effondré, a eu un problème fatal dont la nature n'a pas encore été déterminée », a affirmé M. Fraser par voie de communiqué. « Le cheval de tête à droite et un autre cheval ont été humainement euthanasiés, en raison de l'ampleur de leurs blessures », a-t-il ajouté.

Un quatrième cheval du coureur a également été blessé lorsqu'il est entré en collision avec le chariot. Il souffre de blessures sérieuses, mais les vétérinaires ne craignent pas pour sa vie.

M. Fraser a déploré l'accident et assuré que l'organisation enquêterait afin d'en déterminer les causes.

Cruauté déguisée en divertissement, selon les défenseurs des droits des animaux

Les organisations de défense des animaux ont quant à elles dénoncé ce qu'elles considèrent comme « de la cruauté déguisée en divertissement. »

Le Stampede de Calgay a procédé à plusieurs changements l'an dernier afin de rendre les courses de chariots plus sécuritaires pour les chevaux et les coureurs. Entre autres, tous les chevaux doivent être examinés par un vétérinaire avant et après chaque course. Aussi, un jour de repos est obligatoire, après quatre jours de course.

Ces décisions avaient été prises après la mort de six chevaux en 2010. Depuis 1986, le Vancouver Human Society a répertorié plus de 50 décès de chevaux pendant les courses de chariots.

Stampede de CalgaryLe vétérinaire de l'Université de Calgary, Renaud Léguillette, installe un Bluetooth sur les chevaux pour évaluer leurs battements de coeur durant les courses du Stampede.
En raison de ces incidents, depuis quelques mois, le vétérinaire de l'Université de Calgary Renaud Léguillette, a placé des appareils Bluetooth sur près d'une centaine de chevaux afin d'analyser leur rythme cardiaque et déceler les irrégularités, à l'aide d'un ordinateur.

Par ailleurs, aux yeux du défenseur des droits des animaux et légende de la télévision américaine, Bob Barker, aucun rodéo n'est acceptable. L'ex-animateur de l'émission The Price is Right ne souhaite rien de moins que la fin de l'événement.
http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2012/07/13/001-stampede-calgary-mort-3-chevaux.shtml

Six chevaux sont morts lors de l'édition du Stampede de 2010.
Un autre cheval meurt à la suite d'une course
16 juillet 2010 à 23 h 04 HAE
La bête a dû être euthanasiée après une blessure à une patte durant une course de chariots. Des groupes de défense des droits des animaux avancent que cette épreuve est cruelle.

Un sixième cheval est mort dans le cadre de l'édition 2010 du Stampede de Calgary.

L'accident s'est produit jeudi soir. La bête a été euthanasiée après une blessure lors d'une course de chariots. Des groupes de défense des animaux estiment que cette épreuve des rodéos est cruelle.

Cinq autres chevaux sont morts depuis le week-end dernier. Le porte-parole du Stampede, Doug Fraser, précise que les circonstances entourant ces morts sont différentes et qu'il ne s'agit pas de cas de négligence ou d'erreurs humaines.

La porte-parole de la Calgary Humane Society, Desiree Arsenault, avance que l'organisation du Stampede doit changer des pratiques pour réduire les blessures et les morts d'animaux.

En 2009, trois chevaux et un bovin sont morts lors du rodéo de Calgary.

La ministre du Tourisme de l'Alberta, Cindy Ady, considère que les animaux sont bien traités au Stampede de Calgary. Elle ne croit pas que la mort de six chevaux nuira aux ventes de billet pour les différentes épreuves du traditionnel rodéo.
http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2010/07/16/002-Stampede-cheval.shtml

 

Statistiques de la mortalité animale aux rodéos de Calgary.
Les statistiques de la mortalité animale aux rodéos de Calgary depuis 1986 jusqu'à 2013.
deces.pdf
Document Adobe Acrobat 420.9 KB

Statistiques de la mortalité animale aux rodéos de Calgary.

Jean-Jacques Kona-Boun Vétérinaire
17 juillet 2014, 21:38

Voici les statistiques de la mortalité animale aux rodéos de Calgary depuis 1986 jusqu'à 2013. Ces statistiques excluent donc le plus récent évènement, de 2014, qui n'a pas été exempt de décès, au pluriel!

 

http://calgary.ctvnews.ca/vancouver-humane-society-list-of-stampede-animal-deaths-since-1986-1.1363418

 

Evidemment il ne s'agit que des statistiques de la Vancouver Humane Society. Je serais vraiment curieux d'examiner les statistiques des organisateurs du rodéo de Calgary! Quelque chose me dit que leurs taux d'accidents et de mortalité seront beaucoup plus faibles! Si c'est le cas, cela démontre qu'il y a un réel problème dans la divergence au sujet de la définition de la mortalité, question de perception, de point de vue dira-t-on! Si, au contraire, les statistiques sont similaires, cela révèle un plus gros problème encore: malgré les mesures prises au cours du temps afin d'assurer la "sécurité maximale" des animaux, le problème semble encore être présent, et il ne s'agit que de statistiques relatives à la mortalité, on ne parle pas des blessures non fatales (animales et humaines)...qui sont certainement rarissimes diront les adeptes du rodéo! Si quelqu'un possède ces statistiques mais selon la version officielle des organisateurs du rodéo, je suis preneur, puisque beaucoup d'adeptes de ce "sport" ne cessent de dire qu'il faut voir les deux aspects de la situation avant de juger.

  

Ceci ramène au point fondamental qui est la source de l'opposition aux rodéos de la part des défenseurs des animaux: il n'est pas moralement acceptable de soumettre des êtres vivants sensibles et ayant la capacité de souffrir (psychologiquement et physiquement) à des traitements pouvant compromettre la satisfaction de leurs besoins essentiels, vitaux (comme être exempt de stress, de douleur....et de mort) dans le seul but de satisfaire des besoins non essentiels, non vitaux (comme le divertissement) de ceux qui les exposent à ces traitements. Ce n'est pas uniquement mon avis, le courant de changement juridique en mouvement actuellement le légalisera tôt ou tard, ce n'est qu'une question de temps! Ceci ne concerne pas uniquement les rodéos et inclut toutes les activités faisant courir des risques totalement inutiles de préjudices pouvant aller bien au-delà d'un "simple petit stress de courte durée", pour le seul et futile divertissement ou pour satisfaire un besoin non vital des humains. Les partisans de ces activités clament souvent que le risque est "faible" (reste à voir ce qu'est leur définition de "faiblesse" d'un risque): néanmoins, il faut réaliser qu'un animal mort est...100% décédé, et il lui importe peu qu'il soit l'heureux élu d'une loterie faisant très peu de gagnants! Les blessures, même si elles n'entraînent pas le décès, ne sont pas plus acceptables pour autant. Les athlètes humains s'imposent des souffrances à l'entraînement et lors des compétitions, mais ils le choisissent (en général!). C'est la même chose pour les adeptes de sports extrêmes. Moi-même, je pratique des arts martiaux et quand je me bats en compétition (qui n'est pas forcément l'activité la plus douce et la moins stressante qui soit!) je sais dès le début à quoi m'attendre (c'est-à-dire au pire!) et personne ne me force à participer à des activités qui risquent de me faire finir à l'hôpital (ce qui m'est d'ailleurs déjà arrivé plus d'une fois suite à ces activités!). On pourrait dire aussi que ces blessures de compétitions étaient des accidents, survenant (par chance) rarement. C'est vrai, ces accidents sont moralement acceptables et la seule et unique raison qui les rend acceptables est que JE décide de participer à ces activités à risque et que JE comprends tout ce qui se passe, personne ne m'y force!

 

Images