Dossier-choc sur les rodéos

Qu'est-ce qui ne va pas avec les rodéos?

Dans la plupart des épreuves de rodéo, les animaux ressentent la peur, le stress ou la douleur, c'est un fait reconnu par L'ASSOCIATION CANADIENNE DES VETERINARES. Il y a également un risque important de blessure ou de mort pour les animaux. Ces risques et les souffrances qu'ils endurent sont particulièrement inacceptables, étant donné la nature inutile et frivole des rodéos en tant que divertissement.

 

Les Rodeos ne sont pas illégaux dans la plupart des endroits. Toutefois, si d'autres animaux, tels que les chiens serait soumis au même traitement - par exemple : si un chien devait être poursuivi au lasso à une vitesse folle et arrêter broutement et percuté au sol, il est probable qu'en vertu du Code criminel du Canada ou des lois provinciales applicables, ces actes seraient considérés comme de la maltraitance, effectivement, selon le Code pénal, il est interdit de causé intentionnellement des souffrances inutiles ou des blessures à un animal.

 

Les épreuves de rodéo ne sont pas reconnues par les lois canadiennes contre la cruauté envers les animaux parce qu’historiquement, ils sont considérés comme «des pratiques généralement reconnues de gestion des animaux pour le traitement du bétail. Cette exemption de facto, curieusement, s'applique aux rodéos, même si c'est simplement un divertissement.  

Prise du veau au lasso
Prise du veau au lasso

Sans la protection de la loi fédérale ou provinciale, le traitement ou les pratiques envers les animaux dans les rodéos ne peuvent qu'être réglementés que par les règlements municipaux, les villes ont même le pouvoir d'interdire certains types d'événements ou d'activités sur leur territoire. Sinon, il faut s'en remettre aux organisateurs des rodéos qui peuvent appliquer des codes de pratiques qui se fait sur une base volontaire non obligatoire, un genre de charte de bonne conduite, plusieurs organisateurs ont apporter des modifications à leurs évènements, mais généralement sous la pression de l'opinion publique.

 

En mai 2006, le conseil municipal de Vancouver a voté à l'unanimité d'interdire un certain nombre d'activités et d'épreuves de rodéo. Vancouver est la première grande ville au Canada à interdire les rodéo. Au Québec, la municipalité de Blainville a banni les rodéos sur son territoire. Les arguments contre les rodéos et les preuves ont été mis de l'avant au conseil municipale de Vancouver par l’Humane Société de Vancouver, un organisme de protection des animaux et aussi par le grand public - les rodéos pour des fins de divertissement sont cruels envers les animaux, car ce genre de spectacle soumet inutilement la peur, la douleur et le stress chez les animaux participants en plus des risques de blessures ou de mort .

 

En 2007, en Colombie-Britannique après la mort d'un veau dans un événement de veau au lasso, le (Cloverdale Rodeo and Exhibition Association) à annoncé le retrait des épreuves de calf-roping, ( prise du veau au lasso ) steer-wrestling, ( terrassement du bouvillon ) team-roping ( prise du bouvillon en équipe ) et le wild cow milking ( traite forcée des vaches ). 

 

En tant que résident d'une municipalité, vous avez l'opportunité d'écrire à votre municipalité et votre maire afin de demander le retrait de certaines épreuves ou l'interdiction des rodéos.

Terrassement du bouvillon au sol
Terrassement du bouvillon au sol

Les animaux de rodéo sont régulièrement blessés ou tués dans les rodéos. La mort d'un veau a incité les changements au rodéo de Cloverdale qui avait été précédée par la mort d'un boeuf en 2004 (un cow-boy avait brisé son cou au cours du terrassement du bouvillon ). Il est difficile d'obtenir des chiffres exacts sur les décès et les blessures lors des rodéos, mais les militants antirodéo ont compilé une liste des animaux morts et blessés juste pour le Stampede de Calgary, ce qui donne une image représentative des risques pour la santé des animaux et leur bien-être. Il convient également de noter que de nombreuses blessures douloureuses passent inaperçues et ne sont pas enregistrées en raison des saignements internes et des ecchymoses qui sont difficiles à voir. 

De plus, l'utilisation d'appareils comme les aiguillons électriques, bâtons pointus, éperons, choques électriques, courroies de sangle de flanc et d'autres pièces d'équipement qui provoquent une réaction de panique chez les animaux devrait être interdite dans tous les rodéos.

 

Mise à part la violence et la maltraitance, il y a aussi la question éthique et morale, quel genre de message on envoie à nos enfants? Nous sommes supposément dans une société dite civilisée? De saint François d'Assise à Gandhi au dalaï-lama, ces personnalités pacifiques ont cité la compassion envers les animaux comme une vertu essentielle à l'homme. Personne ne pourrait prétendre que dans un rodéo on démontre de la bonté ou de la compassion envers les animaux? Au contraire, dans les rodéos, on tolère et glorifie explicitement la violence et la brutalité envers les animaux. Le seul message qu'un rodéo peut donc donner à une société, c'est qu'il est acceptable de traiter brutalement les animaux.

 

Les animaux dans les rodéos ne sont jamais consentants, ils sont obligés de participer contrairement aux cowboys qui le font volontairement.