La problématique du service de contrôle animalier au Québec

Agir

En ce moment, très peu de règlements provinciaux régissent les entrepreneurs qui offrent ce type de services. Ces entreprises sont presque libres de gérer les animaux non réclamés à leur guise.

 

Les services de fourrière ont très peu de normes à respecter en ce qui a attrait à la méthode d’euthanasie, à la vente aux laboratoires ou aux instituts de recherche, à la vente de chiens fertile a des usines a chiots par un intermédiaire ou directement, etc...

 

Objectif : Offrir des ressources aux citoyens afin qu’ils puissent apporter des changements importants dans leurs communautés.

 

Pourquoi?

L'CAACQ a préparé le document ci‑joint, qui présente un projet important à mettre sur pied, accompagnés d’outils et de suggestions en vue de mobiliser les citoyens pour qu’ils initiées des changements au sein de leur municipalité et puissent ainsi faire une différence dans la vie et le bien‑être des animaux.

 

Comment? Nous vous présentons un projet réalisable. Le changement passe par le regroupement : il nous faut collaborer, unir nos forces.

 


Proposition pour les villes
Le document constitue un point de départ en vue de proposer des lignes directrices dont pourra se servir votre municipalité pour faire respecter ces êtres chers qui partage nos vies. Il est évident que certaines modifications doivent y être apporter afin de refléter la réalité de chaque région, mais notre objectif demeure le même : améliorer les conditions de vie des animaux de compagnie.
pound-contracts-caacq2.pdf
Document Adobe Acrobat 46.4 KB