Arrêtons la cruauté

Le Canada permet que les animaux de ferme soient transportés pendant de longs voyages sans alimentation, ni eau ni repos.
Le Canada permet que les animaux de ferme soient transportés pendant de longs voyages sans alimentation, ni eau ni repos.

En raison du nombre, le bien-être des animaux de ferme est le problème de protection des animaux le plus important à l'échelle mondiale.

Des milliards d'animaux de ferme sont gardés derrière des portes closes dans des fermes commerciales. Souvent enfermés dans des cages ou stalles au nom de l'efficacité, on les force à grandir trop vite et on pousse les limites physiques pour qu’ils produisent plus de viande, de lait ou d'œufs. À la fin de leur courte vie, des millions d'animaux de ferme sont transportés sur de longues distances, dans de mauvaises conditions, simplement pour être abattus.

 

Le Canada permet que les animaux de ferme soient transportés pendant de longs voyages sans alimentation, ni eau ni repos. Affamés et assoiffés, tassés dans des camions trop petits, forcés de s'étendre ou de rester debout dans leurs excréments par des températures élevés, ils souffrent beaucoup. Le fait que des millions d'animaux arrivent dans les abattoirs morts, malades et blessés ne devraient pas nous surprendre.

Les règlements de la Loi sur la santé des animaux permettent de transporter les chevaux, les porcs et les volailles pendant 36 heures sans nourriture, eau et sans devoir les décharger pour les laisser se reposer. Pour les bovins, les moutons et les chèvres, la limite est de 52 heures. Pour les millions d'animaux qui sont exportés chaque année, l'horloge est remise à zéro lorsqu'ils traversent les frontières nationales et un nouveau voyage commence en fonction des lois en vigueur dans le pays d'importation.

 

Renseignements sur la demande d'accès à l'information de la WSPA

À la fin 2008, la WSPA a fait une demande en vertu de la Loi sur l'accès à l'information canadienne pour obtenir des copies de tous les rapports de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) servant à évaluer le respect des règlements sur le transport des animaux, conformément à la Loi sur la santé des animaux.

L'information obtenue dresse un portrait déprimant de la façon dont les animaux sont transportés dans le pays, dont leur santé et leur bien-être sont inspectés et dont les règlements fédéraux sont mis en application.

À partir de l'examen approfondi des rapports d'inspection envoyés par l'ACIA, la WSPA est d'avis que les animaux de ferme souffrent sans raison à cause de l'inefficacité et d’une mauvaise application de la loi.

Lire le rapport complet "Arrêtons la Cruauté" >>

Qu'est qu'on peut faire?

Envoyez une lettre à votre MP pour l'encourager à exiger une réglementation, inspection et mise en exécution de la loi plus efficace pour le transport des animaux.

Envoyez votre lettre maintenant >>